Assurer scooter sans BSR : les différentes formules d’assurances disponibles

Accueil Auto / Moto Assurer scooter sans BSR : les différentes formules d'assurances disponibles

Comme pour le cas des voitures sans permis, on trouve aussi des exceptions concernant les scooters. Si vous n’êtes pas encore apte pour passer votre test de conduite, que ce soit par rapport à votre âge, ou bien vous avez perdu votre permis suite à une infractions, il vous est toujours possible de vous tourner vers le scooter sans BSR. Si cela vous intéresse, on vous explique comment procéder pour l’assurer? et quelles sont les conditions de cette démarche ? Toutes les informations nécessaires par ici !

Conduire un scooter électrique sans permis : c’est possible !

Jusque-là, vous l’ignoriez peut-être, mais conduire un scooter sans permis est faisable, mais ce n’est pas valable pour tout le monde ! Présentement en France, les concernés par cette règle sont les personnes nées avant la date du 31 décembre 1987. En effet, ces personnes n’ont pas besoin d’une formation et ont le droit d’acheter et de conduire un scooter, sans avoir un permis de conduite. Par contre, il est primordial de fournir quelques justificatifs, également appelés BSR “Le Brevet de Sécurité Routière” ce terme a été remplacé à tout jamais par le terme AM, et ce, depuis 2013. Pour le passer, il faut passer l’examen niveau 1 de l’ASSR, puis le niveau 2, ensuite assister à une formation de 7 heures.

Cette formation comporte trois étapes essentielles offrant des exercices de conduite en hors circulation et quelques notions théoriques additionnelles.

Les différentes formules d’assurances disponibles pour un scooter sans BSR

Avant de vous exposer les conditions exigées pour assurer votre scooter sans BSR, il est primordial, de connaître les diverses assurances proposées pour couvrir votre scooter, même avec l’absence de BSR. Effectivement, celles-ci ne s’avèrent pas aussi différentes des assurances ordinaires suggérées aux scooters habituels.

A savoir :

  • L’assurance au Tiers ;
  • L’assurance au Tiers plus ;
  • L’assurance tous risques.

L’assurance au Tiers

L’assurance au tiers est le minimum obligatoire, exactement comme pour l’assurance Garantie de Responsabilité Civile. Cette dernière s’occupe de la garantie du casque, l’assistance des 50 km, vous fait profiter d’un recours suite à un accident et vous fait bénéficier d’une défense pénale.

L’assurance au Tiers plus

En plus de ce qui a été cité pour l’assurance au tiers, celle-ci comprend des garanties supplémentaires, à savoir :

  • Catastrophes naturelles, notamment les inondations ;
  • Vol ;
  • Incendies ;
  • Incidents technologiques ;
  • Actes terroristes.

L’assurance tous risques

Cette assurance se charge de l’intégralité des différents et éventuels dommages et accidents qui peuvent survenir lors de la conduite. Cette assurance présente plusieurs avantages, notamment la possibilité de l’adapter en rapport de vos besoins, et aussi selon le type de conducteur que vous êtes.

les conditions pour assurer son scooter sans BSR

Après avoir pris connaissance des différentes assurances proposées pour les scooters sans BSR, il est maintenant temps de vous informer des conditions qui vous permettent de couvrir votre scooter. Néanmoins, notez que le minimum autorisé en termes d’assurance est la Responsabilité Civile. Il faut savoir également que la loi appliquée en France soumet tout véhicule, les scooters sans permis y compris, à être assurés sous risque d’amendes.

Concernant les conditions qu’il faudrait respecter pour l’assurance de votre scooter sans BSR, elles sont :

  • Faire partie de la tranche d’âge légale ;
  • La formule l’assurance ;
  • Le coût.

Avoir l’âge légal

Effectivement, il est primordial d’avoir l’âge légal exigé par la loi lors de la conduite d’un scooter sans BSR. Il est également obligatoire de souligner que nombreuses sont les lois qui rappellent cela. Vous pouvez faire appel à votre assureur pour en savoir d’avantage.

La formule de l’assurance choisie

par le choix de la formule d’assurance, nous voulons dire, le fait que celle ci devrait être adéquate à vos différents critères et surtout qui correspondra au type de conducteur que vous êtes.

Le coût

C’est un point très important, car la somme totale d’une quelconque assurance n’est pas une chose à négliger. Surtout que dans la plupart des cas, on trouve de jeunes mineurs qui conduisent des scooters grâce au BSR. La meilleure façon est de faire un comparatif des différents devis proposés par les assureurs afin de faire le choix qui vous conviendra le mieux !