En cas de décès que faire : que faut-il faire pour ne pas sombrer ?

Accueil Famille En cas de décès que faire : que faut-il faire pour ne...

On vit notre vie dans le déni. Un déni qui ne sert à rien, qui ne mène nulle part. En effet, on ne pense pas souvent à la mort, cette étape qui fait pourtant partie de la vie. On la craint, on évite d’y penser, on se dit que cela n’arrive qu’aux autres, que l’on est trop jeune pour mourir, que nos proches ne mourront pas d’aussitôt, car nous avons encore besoin d’eux, de leur présence.

Et pourtant, la mort est tout aussi réelle que la vie, elle frappe sans prévenir. Elle prend qui elle veut, elle ne fait pas de différence, elle n’est ni raciste, ni sexiste. Elle prend tout le monde.

Nous sommes donc condamnés à mourir, et l’erreur que nous faisons, c’est de ne pas préparer nos enfants à notre propre mort. C’est toute une éducation, il faut vivre en pensant à la mort, pour vivre en paix et continuer à avancer malgré la perte des gens que l’on aime, sur ce chemin qu’est la vie.

Il est tout à fait possible de retrouver goût à la vie après le décès d’un proche, car la vie continue malgré tout. Il faut d’abord accepter le décès pour s’en libérer, car accepter le décès de quelqu’un, ne veut pas dire arrêter de l’aimer, mais accepter le fait, que la mort a frappé à sa porte, pour lui ouvrir une autre porte, au delà de ce monde.

En cas de décès : comment faire pour surmonter cette épreuve ?

Il ne faut pas culpabiliser pour les erreurs et les conflits que l’on a pu avoir avec le défunt. Toutes ces choses là font partie de la vie. Il faut les accepter, il faut pardonner et se pardonner, car le pardon libère.

On parle souvent des cinq étapes du deuil, certains se forcent presque à les passer toutes. Alors qu’en vrai, au fond d’eux, ils sont sur le chemin de la guérison, sans devoir passer par toutes les étapes. Ce n’est pas une science exacte, et ce n’est surtout pas un concours, de qui est le plus chagriné.

Accepter la mort de quelqu’un, c’est garder en soi ses plus belles images, des souvenirs du défunt par le passé.

  • Il ne faut pas culpabiliser.
  • Il faut toujours se remémorer les plus beaux moments.

En cas de décès : comment se reconstruire ?

Après la mort d’un proche, il ne faut pas se forcer, à reprendre sa vie normalement dès le début. Il faut se donner le temps de faire le deuil, de pleurer le défunt et de vivre sa tristesse. Chaque chose en son temps, un temps pour pleurer et un temps pour rire. La vie est ainsi faite, alors n’allez pas contre nature.

  • Donnez-vous le droit de vous sentir triste.
  • Faites le deuil comme vous le sentez.
  • Respectez vos émotions et ne faites pas l’indifférent, car la perte d’un être cher est une douloureuse épreuve.